Ce mois ci, Nos Women du monde sont Shin Chia de MALAISIE, Ogechukwu Anego Du Nigeria et Emily Garthwaite du Royaume uni

1.jpg
2_edited.png
3.jpg

 

Malaisie

Wen Shin Chia est la fondatrice de Green Yards, une entreprise d’écoproduits qui fabrique des savons et des bougies à partir d’huiles de cuisson recyclées. L’entreprise, qui s’approvisionne en huile auprès des restaurants et des ménages malaisiens, vend les produits en ligne et dans les boutiques de cadeaux du pays. Chia a initialement fondé Green Yards comme un projet d’université, depuis elle a reçu le prix Queen’s Young Leaders en 2018 pour ses efforts visant à protéger l’environnement. On trouve également sur le site de vente un blog avec des astuces pour créer des produits objets respectueux l’environnement.

 

Nigéria

Si la persévérance avait un synonyme ce serait Ogechukwu Anego Obah. Après avoir connu une pauvreté abjecte et abandonné l’école d’infirmière par manque de moyens financiers, les rêves d’Anego Obah étaient presque brisés. Cependant grâce à l’entreprenariat, elle a pu trouver un sens et de l’argent en créant Body Like Milk. Faute de pouvoir acheter des produits de soins de peau de base, elle a décidé d’en fabriquer elle-même avec ses derniers 1.000 Nairas (2.51€).  Elle l’a emballé et l’a vendu à ses 2 premiers clients dans un petit pot à 2.500 Nairas (6.27€). En 1 mois elle a fini par vendre 50 pots de crèmes. Avec le temps elle a élargi sa gamme de produits de soins de peau au visage, aux cheveux, au maquillage et aux parfums. Avec l’augmentation de la demande, elle a rapidement commencé à livrer ses produits en dehors de l’Afrique de l’Ouest y compris Dubaï, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Irlande, la France et l’Afrique du Sud.  Depuis 2017 elle organise des cours de formation en ligne pour enseigner à d’autres femmes la fabrication de soins pour la peau. Son but est d’être l’une des 10 plus grandes marques de cosmétiques et de soins de la peau mondiale et d’étendre ses centres de formations au Nigéria et au Ghana pour former et autonomiser plus de 20.000 femmes d’ici 2023.

 

Royaume Uni

Photojournaliste londonienne de 25 ans, Emily Garthwaite est spécialisée des questions humanitaires et environnementales. Son travail l’a amenée à documenter les communautés d’agriculteurs de café en Ethiopie, les baigneurs de boue en Roumanie, l’écotourisme à Bornéo, le trafic d’espèces sauvages à Sumatra et l’autonomisation des femmes in Inde. Elle s’est penchée sur l’Irak pour ses plus récents travaux. En 2017, Garthwaite a été invitée par un Institut des arts iraniens pour co-réaliser son premier documentaire sur l’Arbaïn, le plus grand pélerinage annuel   au monde attirant jusqu’à 25 millions de pèlerins. Interdit par Saddam Hussein et fortement ciblée par Daesh, le pèlerinage Arbaïn est devenu représentatif de la résistance, de la foi et du désir de paix de l’Irak. L’année dernière, elle y est retournée pour photographier le pèlerinage et partager son expérience en live sur les réseaux sociaux, engrangeant des millions de vues sur Instagram, WhatsApp, Twitter, Facebook et YouTube. soutenue.